Houdhayfa (رضي الله عنه) rapporte : « Une nuit, je priais avec le Prophète ﷺ. Il commença sa récitation par la sourate al-Baqara (286 versets). Je pensais qu’il allait s’incliner après avoir récité cent versets, mais il poursuivit. Je pensais alors qu’il la réciterait entièrement en une raka’a mais il poursuivit sa récitation et entama la sourate An-Nisa (176 versets) jusqu’à la fin et enchaîna avec la sourate Al-Imran (200 versets) qu’il lut entièrement. Il récitait lentement et clairement. Lorsqu’il lisait un verset glorifiant le nom d’Allah, il Le glorifiait (subhan Allah). Quand il arrivait à un verset contenant une requête adressée à Allah, il la Lui demandait; lorsqu’il lisait un verset demandant la protection d’Allah, il faisait cette demande (a’udhu bi-Lah). Il s’inclina ensuite et dit : « Gloire à mon Seigneur l’Immense ! » (subhana rabbiya l-‘adhim) Il s’inclina aussi longuement que lorsqu’il était debout, puis il dit : « Allah entend celui qui Le loue. Seigneur ! À Toi les louanges ! » (sami’a Lahu liman hamidah, rabbana wa laka l-hamd) Puis il se redressa et resta dans cette attitude aussi longtemps qu’il était resté incliné. Il se prosterna ensuite et dit : « Louange à mon Seigneur le Très-Haut ! » (subhana rabbiya l-a’la) Il demeura prosterné presque aussi longtemps qu’il était resté debout. » [Muslim 772]

صلَّيتُ مع النبيِّ ﷺ ذاتَ ليلةٍ . فافتتح البقرةَ . فقلتُ :يركع عند المائةِ . ثم مضى . فقلتُ : يصلي بها في ركعةٍ . فمضى . فقلتُ : يركع بها. ثم افتتح النساءَ فقرأها . ثم افتتح آلَ عمرانَ فقرأها . يقرأ مُترسِّلًا . إذا مرَّ بآيةٍ فيها تسبيحٌ سبَّحَ . وإذا مرَّ بسؤالٍ سأل . وإذا مرَّ بتعوُّذٍ تعوَّذَ . ثم ركع فجعل يقول ” سبحانَ ربيَ العظيمِ ” فكان ركوعُه نحوًا من قيامِه . ثم قال ” سمع اللهُ لمن حمدَه ” ثم قام طويلًا . قريبًا مما ركع . ثم سجد فقال ” سبحان ربيَ الأعلى فكان سجودُه قريبًا من قيامِه . ( قال ) وفي حديثِ جريرٍ من الزيادةِ : فقال ” سمع اللهُ لمن حمده . ربَّنا لك الحمدُ ” صحيح مسلم ٧٧٢